Depuis 6 mois, je m’occupe du brand content d’une grande marque de e-commerce installée à Roubaix. Depuis 6 mois, je prends le TGV une semaine sur deux pour me poser à Lille. Depuis 6 mois, j’expérimente en pointillés la douceur de vivre dans la capitale nordiste. En pointillés car seulement le soir, après le boulot, souvent seule (coucou Cosette), en rayonnant aux alentours des différents appartements loués. Visite lilloise en mode Airbnb.

Lille, Grand Place © Leonor de Bailliencourt

Près de la gare Lille Flandres

Le quartier de la gare Lille Flandres est spot idéal quand tu viens à Lille pour travailler : il y a beaucoup de commerces, c’est central, tout près de la Grand Place et à 5 minutes à pied du Vieux Lille. Et puis, évidemment, c’est pratique pour te déplacer. Bien sûr, c’est un quartier de gare, donc pas le plus charmant, mais c’est un bon compromis.

Je dors où ?

1. L’appartement de Boniface

appartement Boniface

Dans une petite rue juste derrière la gare de Lille Flandres, l’appartement de Boniface est grand (plus grand que mon appartement parisien !), confortable et vraiment joliment décoré. Point noir : il est souvent loué. Point fort : l’une de mes meilleures expériences de Airbnb à ce jour.

2. Sur la ville : Romain

surlaville_romain

Le mini appartement d’Audrey fut pendant longtemps mon adresse lilloise. Toutes les 2 semaines, j’y retrouvais ma boîte avec mon huile, mon sel, mon café… bref, toutes mes petites affaires. Cet appartement est littéralement en face de la gare Lille Flandres. Le quartier n’est pas spécialement charmant mais cet appart’ est adorable, hyper cosy et… la vue. La vue est dingue. Et bientôt Audrey va bidouiller un petit balcon… Balcon + coucher de soleil + vue sur le beffroi de Lille = perfection.

3. L’appart’hôtel CALM

Lille - calm appart hotel

Ce fut ma première adresse lilloise, avant que je n’opte pour de véritables appartements. Et pour un appart’hôtel, le CALM (acronyme de « Comme à la maison »… oui, tu apprécieras le jeu de mots) s’en tire très bien. L’endroit est assez design, chaleureux, extrêmement confortable. Je recommande.
CALM, 2 rue des Buisses, Lille

Je mange où ?

Louis’ Burger Bar

Lille, Louis Burger Bar © Leonor de Bailliencourt

Pendant mes séjours dans le quartier de la gare, j’ai souvent pris des burgers au Louis’ Burger Bar, rue de Paris. C’est une adresse belge, d’ailleurs la patronne te sert avec pas mal de gouaille et un fort accent flamand. C’est apparemment l’une des bonnes adresses de burgers à Lille et j’avoue que c’était pas mal du tout.

J’ai testé le Paris Texas et le Bombay Chicken, tout à fait OK tous les deux. Et les frites sont belges… avec ce petit goût de saindoux qui change tout. Tu accompagnes ça d’une Duvel et c’est un peu de belgitude qui t’envahit. Bon, ça ne vaut pas Big Fernand (qui est aussi implanté à Lille) mais j’ai une vraie tendresse pour cette adresse.
Louis’ Burger Bar, 53 rue de Paris, Lille

Le Vieux Lille

Après plusieurs mois à jouer l’efficacité en restant près de la gare Lille Flandres (qui me permet d’attraper vite vite le train de 8h28 qui va à Roubaix, vis ma vie), j’ai décidé que marcher 10 minutes pour profiter de la splendeur et du charme du Vieux Lille, ça valait quand même le coup. Et j’ai déplacé mon aire de jeux lilloise.

Le Vieux Lille : bijou absolu

Lille, Grand Place © Leonor de Bailliencourt

Même si tu n’es jamais allé/e à Lille, tu as entendu parler de sa Grand Place. Un joyeux, une splendeur architecturale où les maisons flamandes font une battle de beauté. Au petit matin, au coucher du soleil, partout, tout le temps et même sous la pluie, la Grand Place t’embarque. Même en passant à l’arrache pour attraper mon « 8h28 pour Roubaix », j’ai toujours un petit « Wow, quand même c’est beau ».

Le Vieux Lille et ses ruelles pavées

Lille, Vieux Lille © Leonor de Bailliencourt

La rue Esquermoise, la rue de la Monnaie, la rue Royale, la rue de la Clef, la rue de Gand… des boutiques, des briques, des bars et des restos… et surtout de vieilles maisons flamandes tellement tellement belles. Il y a 25 ans, le Vieux Lille était mal famé. Aujourd’hui, il est rénové, pimpé, chic et plein de charme. Et les touristes viennent à Lille essentiellement pour y arpenter ses ruelles pavées.

Je dors où ?

1. Arthur

arthur_littlesuite

Situé rue Royale, à deux pas du bar Bellerose (on en reparle plus bas), Arthur est un grand studio hyper confortable, complètement refait à neuf… il y a même une baignoire (et tu n’as pas idée comme la bain-addict que je suis a fait la danse de la joie quand elle l’a découvert) !

Lille, rue Royale © Leonor de Bailliencourt

Evidemment qui dit rue Royale dit rue de bars, dit bruit… mais fenêtres sur rue fermées, ça roule. Et la vue sur les vieilles maisons flamandes est tellement chouette au réveil…

2. L’appartement de Sacha

appartement_sacha_lille

Le 2-pièces de Sacha est idéalement placé, son immeuble est sur la place Louise de Bettignies, grande esplanade jouxtée par l’Hospice Comtesse, petit joyau architectural. Au pied de l’appartement de Sacha, il y a des bars, plein de bars, et des restos (notamment rue de Gand). Mais toute la magie de l’appartement de Sacha, c’est qu’il donne sur une petite rue adjacente hyper calme. Et qu’il y a un balcon. Et une baignoire (encore !).

Je mange où ?

1. La Petite Cour

Ce restaurant caché juste derrière la Grand Place recèle un trésor : une petite cours délicieuse (comme son nom l’indique). Des petites tables, des chaises dépareillées et de chouettes cocktails. C’est parfait pour démarrer la soirée.

Lille, La Petite Cour

Pour la suite, tu peux opter de la cuisine bistrotière (tartares, purée de pomme de terre maison, ce genre de choses) ou te la jouer esprit Mer du Nord avec des croquettes de crevettes. Les croquettes de crevettes (grises), c’est une drogue dure et une tradition du Nord et de la Belgique. J’en suis dingue. Avec une bière, c’est le paradis.

Croquettes aux crevettes - De Haan, Belgique © Leonor de Bailliencourt
Ces croquettes de crevettes n’ont pas été mangées à Lille mais dégustées avec bonheur à De Haan, station balnéaire belge <3

La Petite Cour, 17 rue du Curé Saint-Etienne, Lille

2. Laksøn

Si comme moi tu es dingue de Scandinavie (j’ai grandi avec des Norvégiens, toussa), tu ne rates jamais une occasion de te plonger dans leur gastronomie. Et grâce à Sébastien (aka @LeContempteur sur twitter), j’ai découvert Laksøn.

Lille, Lakson © Leonor de Bailliencourt

Le lieu est à la fois un restaurant et un traiteur. Le restaurant est petit, clair et assez guindé. Moi je voulais une grande assiette à emporter, j’ai testé pendant le coup de feu, c’était compliqué, j’ai dû négocier mais ça a marché. Et c’était divin. Cher mais divin… on ne se fait pas tous les jours plaisir !
Laksøn, 21 rue du Curé Saint-Etienne, Lille

3. Bloempot

Bon. OK. Je n’y ai pas encore mangé. Mais j’en rêve. Bloempot, c’est la cantine chic et totalement dédiée à la culture culinaire flamande qu’a récemment ouvert Florent Ladeyn (le mec de Top Chef, tsé) (Bloempot ça veut dire pot de fleur en Néerlandais, woké).

bloempot

Les critiques me font saliver, l’attente pour une réservation me fait déchanter. Mais j’ai bon espoir. Je sais que la diététicienne gourmande Ariane Grumbach y est allé et a apprécié. Elle me l’a dit sur twitter, par contre pas certaine qu’elle ait écrit une critique. Mais si tu peux : teste et dis-moi ! (à moins que je ne réussisse à y trouver une table avant !). Et d’ici là, salive en lisant le compte-rendu de la blogueuse Marion a découvert.
Bloempot, 22 rue des Bouchers, Lille

Je bois où ?

Aaaah, le Nord, la chaleur humaine, la bière… Et c’est vrai que le Vieux Lille est truffé de bars avec de chouettes petites terrasses prises d’assauts par de jeunes personnes joviales, pinte de bière à la main. J’ai testé deux adresses. Je sais, ma vie sociale est très limitée, que veux-tu, 37 ans, toussa…

1. Le Bellerose

Lille, Bellerose © Leonor de BailliencourtJ’ai connu le Bellerose à Paris. Par sa bière. Car la Bellerose, que j’aime tant (attention, n’abuse pas de l’alcool, ami/e lecteur/trice) est brassée par les Lillois du bar Le Bellerose (enfin, en vrai c’est l’inverse, le bar a été ouvert pour promouvoir la bière, qui est brassée par la brasserie de Saint-Amand). Dingue, hein ;)

Alors quand il y a quelques semaines, j’ai attendu mon burger à emporter (oui, à Lille je me nourris de burgers) en sirotant une Bellerose en terrasse du Bellerose, j’ai eu l’impression d’atteindre un des sommets de ma vie. Mais si. Et donc, oui, le Bellerose n’est pas fort qu’en bière, le lieu est aussi hyper sympa et bon esprit et recommandé pour ses burgers – effectivement très chouettes.
Le Bellerose, 8 rue Royale, Lille

2. Le Bar Braz

C’est Sébastien qui m’a emmenée là (le pote croisé plus haut). Le Bar Braz, c’est un bar à vin dans le Vieux Lille qui a récemment changé de proprios (et ça enthousiasme la blogo lilloise). Et c’est tout sauf un bar à vin quelconque. J’ai tout kiffé là-bas. Les vins biodynamiques, naturels, toussa. Le mec adorable qui super patiemment te fait goûter plusieurs vins pour que tu choisisses celui dont là tout de suite tu as VRAIMENT envie (par exemple, ce soir là j’étais partie pour un vin léger, genre un Beaujolais… et après plusieurs tests, j’ai opté pour un Corbières… oui, je sais pas ce que je veux !).

barbraz

On avait commandé une planche de charcut’-fromages… mais attends, pas une planche pérave avec du saucisson au gras et du Saint Nectaire du Franprix comme à Paris. Des MERVEILLES. Des bijoux. J’y repense tout le temps. Sébastien : sois béni jusqu’à la 7e génération pour cette découverte.
Le Bar Braz, 43 rue Doudin, Lille

Je repars à avec quoi ?

Les gaufres de Meert

Je sais qu’ils se sont installés à Paris, dans le Marais et à Saint-Germain des Prés. Mais tu ne peux passer à Lille sans claquer 15 euros pour un paquet de 6 gaufres à la vanille de chez Meert. C’est comme ça, tu peux pas.

Lille, gaufre à la vanille Meert © Leonor de Bailliencourt

Leur emballage délicat, les 6 merveilles onctueuses emballées dans leur précieux papier doré et à la première bouchée, tu fermeras les yeux et tu te laisseras envahir… envahir par la douceur sucrée, l’onctuosité crémeuse, la subtilité de la vanille. Et tu feras beaucoup d’efforts pour ne manger qu’une gaufre à la fois – pour ça, se rappeler le prix unitaire de chaque gaufre peut être d’un excellent secours.
Meert, 27 rue Esquermoise, Lille

Wazemmes : boboland à Lille

Elle est où la hipsteritude à Lille ? Elle est à Wazemmes, pardi ! Ce quartier, encore partiellement populaire, s’est gentrifié gentiment tout autour de son marché incroyable. Tu connais pas le marché de Wazemmes ? C’est l’un des plus grands de France. C’est le boxon total, surtout le dimanche, et tu peux y acheter vraiment tout et n’importe quoi. C’est l’archétype du marché vivant et populaire à la française.

Lille, Marché de Wazemmes vide et sous la pluie © Leonor de Bailliencourt
Marché de Wazemmes vide et sous la pluie

Rue Gambetta

Et donc, autour, des petites rues et surtout UNE rue, la rue Gambetta. Elle longe la place du marché et sur toute sa longueur elle affiche une jolie collection de boutiques appétissantes et gentiment bobos. Le long de la place du marché, le dimanche, des cafés bien peuplés te donneront une idée de la hipsteritude familiale des lieux.

Attention, il y a un piège : en métro descends absolument à Gambetta et surtout pas à Wazemmes… sinon tu vas bien bien la chercher, la hipsteritude nordiste. Par contre si c’est de la drogue que tu cherches, là, tu en trouveras facilement #astuce (la drogue c’est mal, n’en consommez pas).

Découvrir Lille en weekend, le nez en l’air

Voilà, je t’ai livré ma connaissance brute, très parcellaire et désordonnée de Lille.
La capitale nordiste, je la découvre par petits bouts, entre deux rendez-vous, en prenant un « longcourci » (comme dit mon fils) pour aller au supermarché ou au resto et en profiter pour poser mon regard sur de nouvelles rues, de nouvelles maisons anciennes…

rue de Lille © Leonor de Bailliencourt

Et c’est encore ce que tu peux faire de mieux, à Lille : marcher, la tête en mode gyroscopique car – surtout dans le Vieux Lille mais pas que – il y a tant de jolies choses à voir. Et quand tu en auras marre de marcher, pose-toi en terrasse d’un bar rue Royale, place Louise de Bettignies ou rue de Gand et profite de la chaleur de Nord. Mais si. Elle n’est pas volée.

Si tu y vas, tu me raconteras ?

One Comment

  1. Honnêtement j’ai adoré Lille, ce fut une véritable surprise pour moi. C’est une ville qui bouge et plutôt agréable !! A refaire si j’en ai l’occasion.

Laisser un commentaire