A chaque fois que j’en parle, ça interpelle. Les questions fusent. Les doutes. Les réticences aussi. Alors j’explique et réexplique, lève les objections… Je suis échangiste. Echangeuse, en fait, plutôt. Echangeuse de maisons. Enfin, d’appartements, étant parisienne et pas milliardaire. Depuis 10 ans, j’échange mon appartement et je pense que c’est ma façon préférée de voyager. Je te dis pourquoi ?

L’échange de maisons, c’est quoi ?

Le concept a été créé par les profs, il y a bien longtemps : beaucoup de vacances, pas beaucoup d’argent et un esprit gentiment baba cool, c’était leur solution rêvée ! L’échange c’est très simple : deux familles géographiquement éloignées décident d’échanger leurs domiciles pendant un temps donné. Pilar et José de Barcelone s’installeront donc chez Inès et Julia de Paris, et vice versa, pendant 15 jours de vacances. Ou un week-end de 3 jours. On fait ce qu’on veut, en fait :)

J'échange mon appartement : 8 raisons de sauter le pas - Ma vie matérielle

1. J’échange parce que c’est économique

C’est peut-être la première raison, évidente : l’échange d’appartements est gratuit. Pas de transaction entre les échangeurs. Le seul argent dépensé, c’est l’abonnement à Trocmaison.com. C’est (relativement) cher, 130 €, mais il est valable 12 mois (et c’est le prix d’une nuit dans un chouette hôtel, un seul échange suffit à rendre l’investissement rentable). Et Trocmaison c’est la VF du leader américain HomeExchange. Il te donne accès à des dizaines de milliers d’échanges potentiels partout dans le monde. Tu pourras donc échanger autant de fois que tu veux / peux dans l’année !

Et puis, échanger son appartement, c’est donc passer ses vacances dans une vraie maison. Avec l’équipement normal d’une maison. On cuisine sur place, on se prépare des sandwiches, on regarde des films, etc. : pas d’obligation de sorties continuelles.
Cette économie d’argent sur l’hébergement permet de voyager plus loin, plus longtemps, de s’offrir plus de restos, de visites.

building-house-overgrown Photo via VisualHunt.com - J'échange mon appartement : 8 raisons de sauter le pas - Ma vie matérielle

2. J’échange parce que je voyage comme un local

L’échange, c’est d’abord un état d’esprit. Il est de tradition, toujours respectée, de laisser à ses hôtes un guide de la ville, du quartier. On partage ses meilleures adresses : la bonne boucherie du quartier, le petit resto où manger la spécialité locale en échappant aux touristes et à la gastronomie approximative, on indique la meilleure plage du coin... Du coup, on appréhende son lieu de vacances un peu autrement. On va au supermarché, on a toutes les bonnes infos, on se prend à s’imaginer natif du lieu, c’est une toute autre façon de vivre le voyage.

3. J’échange parce que c’est pratique

Quand mes enfants étaient petits, mon fils encore un nourrisson, j’ai échangé avec des familles au profil similaire. Résultat, je retrouvais sur place le lit à barreaux, la table à langer et tout le matériel de bébé dont j’avais besoin. De la même manière, même quand ils ont grandi, j’ai échangé avec des familles équipées d’enfants : quelle joie pour mes petits de profiter d’autres jouets, d’autres livres que les leurs ! Vous l’aurez compris, en échangeant avec des gens qui ont un profil proche du vôtre, vous assurez une certaine continuité de votre confort.

interior-house-room Photo via Visual Hunt - J'échange mon appartement : 8 raisons de sauter le pas - Ma vie matérielle

4. J’échange parce que je rencontre des gens

OK, je ne vais pas vous écrire un truc romantique à l’excès : la plupart des échanges se font sans la moindre rencontre physique entre les échangeurs, quelques mails, des coups de fil pour valider qu’on est bien en phase, mais la plupart du temps les clés sont laissées chez un commerçant ou un voisin. Cependant, cela arrive.

Mon premier échange était à Lille, chez AS et C…. et le courant est passé au téléphone. Et chez eux on se sentait chez nous… et le truc a pris. Et depuis mon ex a collaboré avec C. sur un projet. Et je travaille avec AS depuis un an… Je me souviens encore de la découverte de leur cuisine : même carrelage, même meubles, même crédence que dans la nôtre. Incroyable.

De la même manière, il y a 3 ans, nous avions échangé avec des Romains. Nous les avons seulement croisés à l’aéroport : nous attendions notre vol de départ, ils venaient de débarquer du leur, ils ont couru pour nous attraper pendant que nous faisions la queue pour embarquer. Et depuis je suis invitée à Rome, chez eux. C’est ça, l’échange, c’est magique pour ça. Et quand on choisit bien ses partenaires d’échanges, on SENT une proximité, sociologique, culturelle… et on se fait des amis partout dans le monde !

5. J’échange parce que ça se passe (toujours) bien

C’est l’une des principales objections exprimée par les gens à qui je raconte mes échanges : « Mais tu n’as pas peur pour tes affaires ? Tu n’as jamais eu de problème ? » Je n’ai jamais eu de problème. Je n’ai pas peur. L’esprit de l’échange, c’est un esprit de confiance, un esprit particulier et vraiment joli. Et puis, si tu veux être cynique, c’est quand même l’équilibre de la menace nucléaire : certes, ils sont chez toi, dans tes affaires. Mais pendant ce temps-là, tu es chez eux, avec leurs affaires :)

J’ai déjà cassé un bol. J’ai tué un poisson rouge (j’étais mortifiée, j’ai prévenu et j’en ai racheté un), on m’a laissé ma voiture sans batterie (car on peut aussi échanger sa voiture avec l’appartement)… et… ben c’est tout en fait. Et à chaque fois, on se prévient, tout se passe bien.

6. J’échange mon petit appart’ contre de grandes maisons

Ne pense pas que ton petit appartement te contraint à échanger un bien équivalent. Surtout si tu es parisien. Les étrangers et les provinciaux SAVENT qu’on vit dans des cages à lapin sans ascenseurs. Ils l’acceptent. J’ai échangé mon 64m2 au 6e sans ascenseur contre une maison avec jardin à Londres, la même chose à Bruxelles, à Lille, à Saint Malo. J’ai passé deux semaines dans un penthouse avec une terrasse énorme au pied de la colline de Montjuic, à Barcelone. La taille ne compte pas (hin hin hin).

Et si tu penses vivre dans une zone inintéressante, sache que rien n’est perdu. En vrai, tout s’échange.

city-street-house-broken Photo via VisualHunt.com - J'échange mon appartement : 8 raisons de sauter le pas - Ma vie matérielle

7. J’échange parce que j’aime ajouter une part de hasard dans mes voyages

Je l’ai déjà dit, pour voyager, j’aime bien lancer les dés. Et c’est un peu ce qui se passe avec l’échange. Plus tu es fermé dans ton projet, moins facilement tu trouveras un échange. Par contre, si tu es très ouvert sur les destinations, voire sur les dates, alors le monde s’offre à toi !

Parce que l’échange, ça marche dans les deux sens : d’un côté tu contactes des gens dans des destinations cibles, de l’autres des gens te contactent… des gens qui vivent dans des lieux que tu n’avais pas forcément envisagé… et c’est toute la beauté de la chose : on se laisse tenter. On pense Minorque, on finit à Barcelone. On n’avait pas envisagé la Bretagne et puis cette jolie maison de Saint Malo s’est offerte soudainement. Cette part de hasard, cette multiplicité des possibles, c’est je crois ce que je préfère dans l’échange.

8. J’aimerais tenter un échange de longue durée pour faire le tour du monde

Avant ma séparation d’avec le père de mes enfants, on a envisagé une année autour du monde… via des échanges de longue durée. On s’était imaginé 3 mois en Asie, 3 mois en Océanie, 3 mois en Amérique du Sud, 3 mois en Amérique du Nord… Et les spots précis auraient été définis par les personnes tentées par un échange de 3 mois avec notre appartement parisien. Vraiment, ce projet était génial et hyper confortable et réaliste pour continuer à bosser (en freelance) et scolariser les enfants à la maison tout en leur faisant découvrir le monde. Bon, ce n’est que partie remise !

Photo credit: Billy Wilson Photography via VisualHunt.com / CC BY-NC - J'échange mon appartement : 8 raisons de sauter le pas - Ma vie matérielle

L’échange : le mieux c’est d’essayer !

Alors voilà, je pourrais encore te trouver d’autres raisons pour te convaincre, te dire que oui, je m’en fous que des gens fassent l’amour dans mon lit, qu’en réalité j’adore que ma maison vive en mon absence et qu’en plus c’est une sécurité contre les cambriolages… mais je crois que le mieux, pour devenir fan de l’échange d’appartements, c’est encore de sauter le pas et d’essayer.

La prochaine fois, je te filerai mes conseils pratiques pour préparer son premier échange, si tu veux :)

Et si tu as des questions précises sur le sujet, des réticences, d’ici là, n’hésite pas à me les raconter dans les commentaires. J’échange depuis 10 ans, j’adore cette façon de voyager, je serai ravie de te partager mon expérience.

Tags

5 Comments

  1. En fait j’ai toujours été tenté de le faire mais en étant locataire je crois que ce n’est pas possible, côté assurances tout ça…
    As-tu des infos de ce côté ?

  2. En fait il n’y a aucun soucis quand on est locataire, car il n’y a pas de transaction. Cela revient à prêter ton appart’ à des amis.

  3. Merci pour ce superbe article ! Passionnée (trop…) par les voyages je rêve de me lancer et de sauter le pas dans ce concept… :) ce qui n’est pas facile!! mais je sais qu’une fois fait je ne pourrai plus m’en passer ! Bons voyages, et beaux échanges à toi !

  4. Pour le faire depuis trois ans, c est une question de confiance essentiellement. La réticence la plus forte qu’ on entend est : mais t as pas peur pour tes affaires ? Mais pourquoi j aurais peur ? Les gens peuvent casser un verre, oui, ok et ben moi aussi :-) pourquoi les gens seraient moins bien que nous ? L accès payant au site permet d éviter toutes les personnes mal intentionnées. Aussi, on peut ajouter que c est un réseau et qu’ on laisse des commentaires sur nos hôtes et invités…

    Je suis contente aussi de pouvoir faire profiter les jouets des enfants à d autres, de pouvoir donner à certains l expérience d une grande maison ancienne en campagne.

    Pour terminer, c est une vraie sécurité d avoir quelqu un chez soi pendant des vacances… Et pas besoin de demander aux voisins de s occuper des animaux…

  5. Pingback: J’échange mon appartement : 8 raisons de sauter le pas - TrocMaison Blog

Laisser un commentaire